Contexte

Selon l’UNESCO*, le taux d'alphabétisation des adultes au Burkina Faso est de 34.6 %, La majeure partie de la population du pays ne sait ni lire ni écrire. En ce qui concerne les femmes, seul 26.2 % d’entre elles sont alphabétisées, soit 1 femme sur 5. Or, l'alphabétisation est un élément clé pour l'émancipation des femmes qui représente 51 % de la population totale. Les femmes alphabétisées au Burkina Faso sont des actrices du développement économique de leur pays par le combat contre la pauvreté des familles.

* https://fr.unesco.org/countries/burkina-faso

 

Projet soutenu

La Fondation L’OCCITANE soutient le projet d’alphabétisation des femmes d’Aide et Action International. Le projet contribue à la construction, à la réhabilitation et à la prise en charge du fonctionnement de centres de d’alphabétisation. Les femmes pourront apprendre à lire et à écrire selon la méthode REFLECT. C’est une approche de l'apprentissage et du changement social basée sur des discussions autour de sujets importants de la vie quotidienne. Ce projet permettra également la formation des enseignants, la montée en compétence des associations locales, l’accompagnement et la sensibilisation des autorités locales à l’alphabétisation et l’émancipation des femmes burkinabè. En outre, la Fondation soutient le développement d’activités génératrices de revenus collectives afin de permettre aux centres d’alphabétisation de fonctionner de façon autonome à long terme. 

Quelques chiffres

Grâce à ce projet, les femmes alphabétisées pourront jouir pleinement de leurs droits à la lecture, l’écriture et au calcul, qui sont des éléments de base pour leur émancipation.

Budget 2019 35 579 euros

Historique

Projet soutenu depuis 2009

Budget total 961 846 euros

Objectif total 1 500 bénéficiaires

L’alphabétisation des femmes rurales au Burkina Faso est soutenue par la Fondation L’OCCITANE en collaboration avec Aide et Action internationale depuis 10 ans. Ces années de collaboration ont permis de construire, équiper et d’assurer le fonctionnement de plus de 30 centres d’alphabétisation. Ce sont plus de 1 500 femmes qui savent lire, écrire et surtout suivre l’évolution de leurs activités génératrices de revenus (AGR) grâce à ce projet. Aujourd’hui, le challenge du projet d’alphabétisation est de pouvoir mettre en place une stratégie d’autofinancement des centres au profit des communautés. 

« La Fondation L’OCCITANE est une structure qui nous a permis d’améliorer considérablement notre existence (…) à travers le projet d’alphabétisation dont j’ai bénéficié, j’ai pu améliorer la connaissance dans ma langue maternelle. Cela renforce davantage ma notoriété au sien de la communauté ». 

DIASSO Diaharatou Présidente de la Fédération Nununa 

 

AIDE ET ACTION